Et si la nouvelle huile prodigieuse était une eau ?

Huiles, baumes, eaux… La cosmétique aime ces références qui peuvent aussi bien désigner la simplicité d’un produit naturel que des formules très sophistiquées. Si ces dernières années les huiles, prodigieuses, divines, merveilleuses ou sublimes ont su conquérir les marchés, il se pourrait bien aujourd’hui que le monde de la beauté se mette à l’eau !

L’eau est essentielle à l’homéostasie de la peau. Elle compose bien souvent jusqu’à plus de 70% des formules de soin. Pourtant les eaux de soin sont longtemps restées discrètes ou cantonnées à des gestes démaquillants et purifiants. Aujourd’hui, un certain nombre de tendances paraissent vouloir revisiter la place de l’eau dans la création produit.

Tendances formulatoires en premier lieu. Souvent inspirées d’Asie, les nouvelles textures se doivent d’être toujours plus légères et ultra fluides. Aux formulateurs de préserver la douceur et le confort auxquelles les consommatrices sont habituées. Tendances socio-culturelles ensuite. Dans un contexte soulignant à l’envie les effets du stress et de pollution environnementale sur la peau, avec plus de 60% des consommatrices déclarant avoir la peau sensible, la soif de pureté et de transparence devient inextinguible. Elle se traduit par des formules toujours plus minimalistes dont l’eau demeure l’élément pivot. A l’intersection de ces mouvements, l’eau deviendrait ainsi la plus évidente des solutions. Mais évidemment pas n’importe quelle eau !

Dans cette perspective, les eaux florales dessinent un univers très séduisant. Obtenues par distillation de plantes sèches, elles sont chargées du passage à travers la matière végétale comme l’eau minérale peut l’être du passage à travers la roche. Chez Herbarom ces fleurs sont cultivées par des producteurs indépendants sur des terroirs offrant les meilleures qualités de pureté : que ce soit sur les terres bio de la Drôme ou celles de l’atlas marocain, elles s’épanouissent dans leur biorythme naturel et sont cueillies à maturité de leur potentiel aromatique.

Associant la pureté de l’eau à la fraîcheur du végétal et la délicatesse des fleurs, les eaux florales apparaissent comme une réponse idéale aux nouvelles attentes de la beauté.