vos contacts
Département Huiles Essentielles
(Responsable Département Aromatique)
Définition et Process de distillation

Ce qu’il faut savoir

 
L’AFNOR (Association Française de Normalisation) définit une huile essentielle comme « un produit obtenu à partir d’une matière première d’origine végétale, après séparation de la phase aqueuse par des procédés physiques ; soit par entrainement à la vapeur d’eau, soit par des procédés mécaniques à partir de l’épicarpe des Citrus, soit par distillation sèche » (norme ISO 9235).
 
Les huiles essentielles, malgré leur nom,  ne contiennent pas de corps gras, car elles sont uniquement composées de molécules aromatiques volatiles et ne sont donc pas de consistance huileuse.
 
Elaborées à partir de plantes fraîches, elles sont soumises à la saisonnalité : en fonction des essences et quantités recherchées, il est donc souvent préférable d’anticiper ses commandes pour assurer les approvisionnements nécessaires.
 
Les parties de plantes distillées (graines, racines, fleurs, feuilles, écorces...) dépendent de la plante ou de l’effet olfactif recherché, mais la quantité d’huiles essentielles qu’elles contiennent est toujours très faible, parfois infime, et nécessite toujours une grande quantité de matière première végétale.
 
Ainsi, la disponibilité de la plante et le ratio de distillation sont deux facteurs qui influent fortement les cours des produits et les soumettent aux aléas du marché.
 
Nos différents partenariats et nos productions propres nous permettent de vous offrir tout au long de l’année des prix compétitifs et des qualités maîtrisées.
 
 

Le processus de distillation des huiles essentielles

 
La plupart de nos huiles essentielles sont issues d’une distillation à la vapeur d’eau, une technique ancestrale mais délicate, parfaitement adaptée à l’extraction de l’essence des plantes, et qui en préserve toutes les vertus.
 
Les plantes fraiches sont placées dans un alambic, dont l’eau est chauffée jusqu’à formation de vapeur, qui traverse les végétaux et emporte les molécules aromatiques, qui se condensent dans un serpentin réfrigérant.
Le mélange obtenu est ensuite séparé dans l’essencier (vase florentin), où l’huile essentielle, plus légère, se sépare de l’eau florale (hydrolat).
 
 
 

Pour obtenir par exemple un kilo d'huile essentielle pure, il faut distiller entre 4 et 10 tonnes de pétales de roses, 125 à 175 kg de lavande, ou encore 1 tonne de fleurs d'oranger.